Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Jean-Loup
  • Le blog de Jean-Loup
  • : Engagé, depuis plusieurs décennies dans une démarche visant à lutter contre tous les processus d'exclusion, de discrimination et de ségrégation socio-urbaine, je suis persuadé que si nous voulons « construire » une société reposant sur un véritable Vivre Ensemble. Il nous faut savoir, donner du sens au sens, prendre le temps de la concertation et faire des propositions en adéquation avec les besoins de nos concitoyens.
  • Contact

Recherche

30 avril 2016 6 30 /04 /avril /2016 12:55

Le recul de l'espoir communiste porté dans le « Tiers monde » de jadis par la force de l'Union soviétique, a laissé la place à des espérances religieuses, dans un monde bien plus difficile à comprendre pour les populations les moins formées de la planète, que l'affrontement Est-Ouest d'autrefois.

Deux riches états alliés, ont préparé de longue date ces idéologies d'affrontement d'abord, puis de substitution ensuite, au communisme, les USA et l'Arabie saoudite.
Voici un article synthétique et éclairant sur les éléments qui ont participé au succès de ce grand renversement :

L'islam sunnite et le protestantisme évangélique sont les deux courants religieux qui progressent le plus rapidement et qui gagnent le plus grand nombre de nouveaux convertis aujourd'hui dans le monde. Ainsi par exemple, en Amérique du Sud, continent d'origine du pape François, le catholicisme perd de très importantes "parts de marché" face à l'évangélisme. Et il est inutile de rappeler que les différents courants chrétiens qui ont connu une présence bimillénaire au Proche et au Moyen-Orient sont en passe d'être quasiment tous éliminés de la région par les extrémistes sunnites - à l'exception notable des 8 millions de Coptes sous protection de l'Etat égyptien laïc.

Pourquoi ce succès mondial de l'évangélisme et du sunnisme? Par delà l'alliance historique, économique et géopolitique nouée entre les USA et le royaume Saoudien ayant permis d'assurer leur succès conjoint au cours du XXe siècle, il convient de souligner que ces deux courants religieux sont les plus "en phase" avec le processus actuel de la mondialisation néolibérale depuis les années 1980, processus dont les deux grands principes fondamentaux sont: l'individualisme et le rejet de toute autorité institutionnelle surplombante - en particulier celle de l'Etat. L'évangélisme et l'islam sunnite offrent ainsi l'avantage d'être deux idéologies universalistes de masse, lesquelles peuvent s'étendre sans limite, sans distinction et sans exclusive à tous les humains sur toute la surface de la planète. Les conditions d'entrée dans la communauté universelle des croyants ou des "frères" y sont minimales (sinon minimalistes!), et les exigences spirituelles et rituelles y sont facilement accessibles à chacun - y compris depuis son ordinateur! Ce sont en quelque sorte deux universalismes "low cost"...

En regard de ces deux idéologies, les autres idéologies universalistes disponibles sur le marché peuvent sembler dépassées et ringardes, voire "archaïques" à un grand nombre de gens, mais aussi élitistes, voire "discriminatoires" ou même "racistes" (sans doute leur plus grave défaut au regard des normes sociales actuelles!), particulièrement aux yeux des jeunes générations plongées dès leur naissance dans le grand bain mondialisé: que ce soit le républicanisme, le socialisme ou bien encore le catholicisme - et même le sionisme (je ne parlerai pas ici du "césaro-papisme" de la Russie orthodoxe de Poutine qui sert principalement de repoussoir aux Occidentaux). Car ces idéologies qui ont pris leur essor au XIXe siècle (à l'exception notable certes du catholicisme, lequel a néanmoins connu au XIXe siècle un durcissement de sa doctrine face aux idéologies modernes qui lui faisaient concurrence), sont toutes liées à l'existence d'institutions particulières dont l'autorité surplombante est censée s'exercer sur une communauté dont les limites sont fixées a priori (tout le monde n'y est pas admis d'office!): l'Etat exerce son autorité sur la communauté des citoyens en République, le parti-Etat exerce son autorité sur le "peuple" ou le prolétariat en régime socialiste, l'Eglise catholique et apostolique romaine exerce son autorité sur la communauté des fidèles, et enfin l'Etat sioniste est conçu dès l'origine comme l'Etat des Juifs par Th. Herzl. Autrement dit, ces idéologies ne disent pas à chacun, à l'instar de Ronald Mac Donald: "venez comme vous êtes", mais plutôt: "faites un effort ou un travail sur vous mêmes, afin de vous conformer à un certain idéal ou un certain modèle de vie". De là à considérer que ces idéologies "exigeantes" seraient l'apanage des "Blancs", il n'y a qu'un pas ... que certains ont déjà sauté depuis belle lurette!

En somme, la mondialisation nous confronte, en ce début de XXIe siècle, à des questions théologico-politiques que la plupart de nos gouvernants se gardent bien de poser publiquement car ils seraient bien incapables non seulement d'y répondre, mais même seulement d'en saisir le sens et la portée - engoncés qu'ils sont dans un économicisme étroit et à courte vue ("seule la croissance nous sauvera") qui les empêche de pouvoir seulement comprendre ce qui nous arrive collectivement. A moins qu'ils n'aient déjà pris leur parti des évolutions en cours...?

Partager cet article

Repost 0

commentaires