Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Jean-Loup
  • Le blog de Jean-Loup
  • : Engagé, depuis plusieurs décennies dans une démarche visant à lutter contre tous les processus d'exclusion, de discrimination et de ségrégation socio-urbaine, je suis persuadé que si nous voulons « construire » une société reposant sur un véritable Vivre Ensemble. Il nous faut savoir, donner du sens au sens, prendre le temps de la concertation et faire des propositions en adéquation avec les besoins de nos concitoyens.
  • Contact

Recherche

16 janvier 2014 4 16 /01 /janvier /2014 09:35

Lorsque nous tentons de définir ce qu'est la solidarité où ce qu'elle devrait pourrait  être,  force est de constater que nous nous trouvons face à des problématiques multidimensionnelles et des processus multifactoriels :

  • problématiques multidimensionnelles car elles abordent des champs d’intervention sociale fondamentaux (emploi, santé, logement, éducation, chômage, prévention, toxicomanie, violence, etc.),
  • processus multifactoriels car ils mettent en exergue des groupes plus ou moins ciblés (enfants, famille, jeunes, personnes âgées, handicapés, inadaptés, chômeurs, déviants etc.).

 

Aujourd’hui;

  • Nous savons, que l’avenir n’est pas l’exclusion et/ou le rejet de l’Autre.
  • Nous savons, que l’avenir c’est construire le Vivre Ensemble.


Et nous savons, le carburant du vivre ensemble c’est savoir être créateur de libération des énergies et d’être porteur «d'idéologie» humaniste, solidaire et pertinente  au service de l’intérêt général

 

De plus, l’évolution constante et les besoins d’adaptation de notre société nécessitent  de profondes mutations auxquelles nous nous devons de répondre. Cela signifie que la solidarité et ou les actions solidaires  doivent prendre en considération ces mutations en  diagnostiquant précisément  les besoins, en mettant  en œuvre des orientations des axes d’interventions adaptées à la réalité, à la responsabilité individuelle, aux règles partagées et à l’échange entre les droits et les devoirs.

 

La solidarité permet le renforcement de la cohésion sociale, car :

  • elle met en avant le respect de la dignité humaine et l’intégrité de la personne,
  • elle permet de réinstaurer le lien social entre l’individu et la communauté (vie de la cité).

 

Le caractère multiforme des processus d’exclusion et leur transmissibilité rendent particulièrement ardue la détermination de politiques à même de concilier lutte contre les inégalités, justice sociale et efficacité économique.

 

Car, non seulement de porter atteinte à  la dignité de la personne, l’exclusion sociale constitue, de par les problèmes  qu’elle pose, une instabilité sociale et économique et une aggravation des inégalités (car, l'exclusion génére des phénomènes de marginalisation, de repli sur soi, etc.), créant ainsi des conditions de fragilisation des fondements démocratiques de notre société.

 

Les dernières années ont conduit à la prise de conscience de l’importance de la cohésion sociale en tant que condition essentielle génératrice de l’équilibre démocratique.

Or c’est le Pacte Social qui doit permettre l’épanouissement de chaque individu selon ses capacités et aspirations, à l’intérieur d’un cadre qui favorise l’initiative individuelle, qui privilégie la liberté individuelle sans jamais sacrifier l’intérêt général, l’harmonie sociale, la justice et l’équilibre.

 

Une ville moderne est aussi celle qui veille au maintien de la cohésion sociale de ses membres, par l’affirmation  de son attachement  et par l’instauration d’une solidarité qui ne saurait se réduire à l’assistanat.

 

Les formes diverses de solidarité de proximité permettent de créer du lien social et de la générosité  indispensable dans une collectivité territoriale. La construction d’un vouloir et d’un savoir vivre ensemble s’affirme comme une nécessité qui exige une réhabilitation de la notion de partage qui fonde la communauté humaine.

Cela passe par une solidarité qui doit être conçue à la fois comme un tremplin pour ceux qui peuvent agir et prendre leur responsabilité, un filet de sécurité pour ceux qui connaissent l’échec et doivent se vois accorder une nouvelle chance, comme un bouclier pour ceux qui n’ont pas ou plus les moyens (Handicapés, personnes âgées, personnes dépendantes) et qui doivent recevoir de la collectivité de quoi leur permettre de vivre dignement.  Elle doit empêcher la précarité et permettre la cohésion sociale.


Pour s’exprimer dans le respect de la dignité de l’individu, la solidarité :

  •  doit être ciblée,
  • doit être adaptée à chaque situation, 
  • ne doit pas se transformer en assistanat par une distribution uniforme d’aide, 
  • ne doit pas maintenir ceux qui en bénéficient dans une situation de dépendance 

 

Pour une collectivité territoriale, la solidarité et l’un des piliers incontournables du lien social dans la cité. Elle est au cœur de la politique municipale. Elle se doit de lutter contre toutes les fractures sociales dont soufre notre société et s’inscrire dans la durée en s’appuyant sur des actions en adéquation avec les besoins enregistrés sur le terrain.  

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Loup Dujardin
commenter cet article

commentaires