Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Jean-Loup
  • Le blog de Jean-Loup
  • : Engagé, depuis plusieurs décennies dans une démarche visant à lutter contre tous les processus d'exclusion, de discrimination et de ségrégation socio-urbaine, je suis persuadé que si nous voulons « construire » une société reposant sur un véritable Vivre Ensemble. Il nous faut savoir, donner du sens au sens, prendre le temps de la concertation et faire des propositions en adéquation avec les besoins de nos concitoyens.
  • Contact

Recherche

17 juin 2014 2 17 /06 /juin /2014 07:50

 

LU dans  Le Contrarien Matin  qui nous propose un décryptage sans concession, humoristique et satirique de l’actualité économique.

Alors… bonne lecture !!!

Jean-Loup Dujardin  

 

Lire l'article

Mes chères contrariennes, mes chers contrariens !

Je suis toujours dubitatif face à l’amnésie collective et à la sélectivité de nos mémoires. En cette période de commémoration du débarquement – je sais c’est passé, c’est pour cela qu’en tant que bon contrarien je peux désormais en parler –, il me semblait utile de rappeler l’existence de l’opération Fortitude qui était le volet « désinformation » mis en place par les gentils « Zalliés » afin de battre les méchants vilains « Zallemands ». Et NON !! Ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit. Oui les « Zalliés » étaient gentils et oui les « Zallemands » étaient des méchants vilains, surtout les nazis.

MAIS la guerre, en général, ce n’est jamais aimable. Il n’y a que nos grands « zalliés » les « Zaméricains » pour nous vendre le mythe de la guerre « propre »… pour eux, mais nettement moins pour les « zautres ».

Ce que je veux vous montrer ici – et ce sera le but de cette petite démonstration qui s’appuie sur des faits historiques avérés, incontestables ET incontestés –, c’est que figurez-vous que les gentils « Zalliés » ont mis en place une opération d’intoxication d’ampleur jamais inégalée et qui, en réalité, sera la première opération moderne et de grande envergure de ce type. Comment dire… croire que nos dirigeants actuels feraient le même type de chose reviendrait à vous ranger immédiatement dans la catégorie « crétin » qui croit à la « théorie du complot », ce qui est l’insulte suprême pour faire taire tout débat entre gens sérieux.

Mon objectif n’est donc pas de vous dire si telle ou telle « théorie » est vraie, si telle ou telle rumeur est fondée. Mon objectif est d’ouvrir un débat intellectuel en partant du principe que ce que nos gouvernants ont fait il y a 70 ans, ils peuvent bien continuer à le faire aujourd’hui, avec les moyens d’aujourd’hui et avec la compréhension de la psychologie humaine qui est désormais la nôtre et qui a grandement progressé pendant ces 70 dernières années. Les progrès dans les techniques de manipulation et de contrôle des masses ont été absolument phénoménaux.

L’opération Fortitude

Je vous livre ici, pour un gain de temps, le résumé et la synthèse de la page Wikipédia mais sachez que les informations données sont bien les bonnes.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, l’opération Fortitude (« Courage » en anglais) fut le nom de code collectif pour des opérations de désinformation et de diversion menées par les Alliés dans le but de :

1/ Cacher aux Allemands que le lieu du débarquement serait la Normandie, en leur faisant croire qu’il serait effectué ailleurs (Norvège ou Pas-de-Calais),
2/ Une fois celui-ci lancé, leur faire croire, afin de retarder l’arrivée des renforts allemands, que ce n’était qu’un débarquement de diversion, le véritable débarquement devant avoir lieu ailleurs.

Fortitude fut la pièce maîtresse d’un ensemble plus large d’opérations de dissimulation appelées opération « Bodyguard » qui, elles, visaient à cacher aux Allemands l’ensemble des projets de débarquement alliés en Europe, dont ceux de Méditerranée.

Élément que je rajoute : sachez que les ancêtres des services de renseignements actuels, qui ont vu jour en réalité pendant la Seconde Guerre mondiale, comptaient dans leurs rangs un nombre très élevé… de banquiers quasiment tous issus des meilleures écoles et universités anglo-saxonnes. Leur cynisme a fait des merveilles dans les services secrets.

Reprenons, en gros il fallait faire croire aux méchants Zallemands que le débarquement n’aurait pas lieu en Normandie mais dans l’endroit le plus logique pour une telle opération, le Pas-de-Calais, beaucoup plus proche des côtes anglaises.

Pour les Alliés, cela permettrait d’une part de débarquer avec le moins de pertes possibles et surtout de consolider une tête de pont avec le devoir de recevoir frontalement la contre-offensive allemande avec tous les renforts germaniques disponibles.

Pour réussir cette opération, il y a eu des choses plutôt cocasses et presque drôles, comme la création d’unités fantômes sur le sol anglais et écossais, grâce à la mise en place de leurres et d’une activité radio intense. La photo qui illustre cet article est celle d’un char en caoutchouc : en fait, c’est juste un gros ballon gonflable destiné à tromper les reconnaissances aériennes ennemies.

C’était le Général Patton qui officiellement commandait ce faux corps d’armée, avec un faux État-major, de fausses infrastructures et en plus des chars gonflables (fabriqués par Goodyear et Goodrich) ou de l’artillerie en bois, jusqu’aux badges d’épaule des « ghost divisions » créées pour la circonstance, ils entretenaient même une activité radio-électrique intense. En clair, ils échangeaient à longueur de journée des messages radio bidons destinés évidemment à être écoutés par les vilains Zallemands.

Les Allemands disposaient d’environ 50 agents secrets en Grande-Bretagne. La plupart avaient été localisés, arrêtés puis retournés par le service de contre-espionnage anglais. La teneur des messages qu’ils envoyaient à leurs officiers-traitants en Allemagne était composée par les services secrets britanniques qui créaient ainsi l’image opérationnelle qu’ils souhaitaient présenter aux Allemands (les trois agents doubles les plus importants furent : Joan Pujol Garcia, alias Garbo, un espagnol ; Roman Czerniawski alias Brutus, un officier polonais et Duško Popov alias Tricycle, un avocat serbe).

Jusque-là après tout à la guerre comme à la guerre et il ne fallait franchement pas s’en priver. Mais les têtes pensantes pensaient que pour que tout cela soit vraiment crédible, il était nécessaire de saupoudrer tous ces mensonges de quelques centaines de litres de sang tout frais. Sang indispensable à la crédibilité de cette fable.

Bombardements intensifs des zones du débarquement présumé ou comment bombarder des civils et les tuer sans nécessité opérationnelle !

Pour faire croire à l’imminence du débarquement dans le Pas-de-Calais, les bombardements ont été intensifiés sur certaines parties de la zone présumée. C’est ainsi que les villages du Portel et d’Equihen-Plage ont été complètement détruits (destruction à environ 99 % et 95 %), avec environ 600 civils tués sur la seule commune du Portel. En juin 1944, les bombardements alliés sont très importants, une centaine de bombes tombent notamment sur la station balnéaire du Touquet-Paris-Plage, dont la plage avait été densément fortifiée (en tuant là aussi quelques civils).

La triste réalité c’est que la Normandie sera rasée non pas par les Zallemands mais par nos gentils « Zalliés » américains qui se voyaient très bien occuper la France à la place de l’Allemagne et qui avaient déjà imprimé les billets de la nouvelle monnaie que nous devrions utiliser… Voyez, déjà à l’époque le sujet était sensible et il fallut la détermination d’un Général de Gaulle pour empêcher la mise sous tutelle complète de notre pays par les Zaméricains qui, 70 ans après, commencent à parvenir à leurs fins par d’autres moyens et avec l’aide précieuse de deux présidents successifs, à savoir «Sarko l’américain » et « Hollande le mou ».

Je vous passe le fait que des résistants français ont été sciemment dénoncés à la Gestapo après avoir acquis la certitude (pour une partie d’entre eux à Londres) que le débarquement aurait lieu dans le Pas-de-Calais, et évidemment le secret était tel qu’il ne fallait pas en parler… Résultat : beaucoup moururent comme des héros dans le silence et les souffrances de la torture, d’autres ont parlé, confirmant ainsi les doutes des Zallemands. Des aveux extorqués après de longues heures d’interrogatoires sont évidemment beaucoup plus crédibles.

Cette opération Fortitude a joué un rôle crucial dans la réussite du débarquement et de la libération de l’Europe par les Alliés. Si le débarquement n’avait pas eu lieu, l’Europe aurait été également libérée vraisemblablement mais par les soviétiques, ce qui n’était pas du gout des Américains (déjà à l’époque) puisque à l’idée d’avoir une Europe communistes nos amis Américains avaient des boutons, raison pour laquelle ils se sont très bien accommodés des nazis puisque ces derniers détestaient les Russes…

Les « Fortitude » modernes !

Alors croyez-vous qu’il y est beaucoup de différence dans les opérations d’intoxications menées de nos jours par exemple pour vous vendre l’intervention en Irak en 2003, alors que l’on voit aujourd’hui exactement les conséquences de nos actes et le massacre en vie humaine aussi bien de la population irakienne que de ces pauvres soldats US qui ont toujours été considérés par l’élite comme de la chair à canon, que ce soit sur les plages de Normandie, au Vietnam, en Afghanistan ou en Irak ?

Alors croyez-vous qu’il y est beaucoup de différence dans les opérations d’intoxications menées de nos jours par exemple pour vous faire croire que les banques sont « too big to fail », c’est-à-dire trop grosses pour faire faillite alors que nous aurions pu les reprendre en main et casser ce système financier devenu complètement fou et hors de contrôle ?

Alors croyez-vous qu’il y est beaucoup de différence dans les opérations d’intoxications menées de nos jours par exemple pour faire croire qu’il n’y a de Dieu que la consommation, les aïe-pads et autre i-trucs qui sont les moyens de votre bonheur alors qu’en réalité ils sont les outils de votre asservissement ?

Alors croyez-vous qu’il y est beaucoup de différence dans les opérations d’intoxications menées de nos jours par exemple pour vous vendre et vous faire accepter les OGM, les Monsantos, l’interdiction des potagers (à venir), l’érosion de vos droits démocratiques ou encore votre mise en fichage numérique ?

Enfin, mais nous pourrions poursuivre cette liste à l’infini, pensez-vous et croyez-vous que la guerre en Ukraine soit juste ? Avez-vous envie de mourir pour Kiev ou pour Donesk ? Poutine est-il si méchant et surtout, surtout, au-delà de la méchanceté du grand méchant loup russe, sommes-nous vraiment le gentil petit chaperon rouge sans défense que nos élites veulent vous faire croire que nous soyons ?

Alors ne soyez pas dupes, informez-vous, ré-informez-vous et cela, croyez-moi, ne passe pas par le fait d’écouter le JT de 20h00 de Claire Chazal.

Préparez-vous et restez à l’écoute.

À demain… si vous le voulez bien !!

Charles SANNAT

« À vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes »

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Loup Dujardin
commenter cet article

commentaires