Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Jean-Loup
  • Le blog de Jean-Loup
  • : Engagé, depuis plusieurs décennies dans une démarche visant à lutter contre tous les processus d'exclusion, de discrimination et de ségrégation socio-urbaine, je suis persuadé que si nous voulons « construire » une société reposant sur un véritable Vivre Ensemble. Il nous faut savoir, donner du sens au sens, prendre le temps de la concertation et faire des propositions en adéquation avec les besoins de nos concitoyens.
  • Contact

Recherche

10 avril 2013 3 10 /04 /avril /2013 09:53

2013-301-09--715x1024Dans le cadre de l’examen par le Sénat du projet de loi dit « mariage pour tous », Jean-Marie BOCKEL est intervenu lundi 08 avril 2013 en séance sur l’article Ier, qui prévoit l’ouverture du mariage et de l’adoption aux couples de personnes de même sexe.

Tout en rappelant les enjeux de ce texte pour le devenir de la cellule familiale, il a affirmé qu’il était tout à fait normal et légitime qu’un couple homosexuel bénéficie d’un statut protecteur, au-delà des instruments juridiques existants.

A ce titre, le Sénateur a regretté le rejet de l’amendement proposé par le Groupe UDI-UC relatif à la création d’une institution distincte du mariage et du PACS, l’Union civile. « L’Union civile répondrait pourtant aux attentes de tous, en offrant aux couples un cadre juridique – avec l’application d’un statut protecteur patrimonial et le recours au juge en cas de rupture – et serait l’occasion d’une célébration solennelle en mairie. »

Jean-Marie BOCKEL a tenu a apporté une claire distinction entre le principe de conjugalité qui pourrait faire consensus, du principe de filiation, qui suscite de nombreuses préoccupations chez les Français.

« L’ouverture du mariage aux couples homosexuels emporte de fait la possibilité pour ces couples d’adopter un enfant. Sans remettre en cause la capacité de quiconque à adopter, éduquer et aimer un enfant, j’émets toutefois des réserves sur ce qui me semble être une transformation profonde de la parentalité et de la filiation », a-t-il souligné.

Mettre dans le même cadre juridique l’union homosexuelle et l’union hétérosexuelle supprimerait en effet la notion d’altérité sexuelle nécessaire à la transmission de la vie (théorie du genre) et bouleverserait les repères de la filiation pourtant essentiels à la compréhension par l’enfant de son identité.

Le Sénateur a conclu en exprimant son opposition à l’article Ier du texte, tout en espérant un renforcement du cadre actuel d’union des couples de personnes de même sexe dans un prochain texte de loi.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Loup Dujardin
commenter cet article

commentaires