Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Jean-Loup
  • Le blog de Jean-Loup
  • : Engagé, depuis plusieurs décennies dans une démarche visant à lutter contre tous les processus d'exclusion, de discrimination et de ségrégation socio-urbaine, je suis persuadé que si nous voulons « construire » une société reposant sur un véritable Vivre Ensemble. Il nous faut savoir, donner du sens au sens, prendre le temps de la concertation et faire des propositions en adéquation avec les besoins de nos concitoyens.
  • Contact

Recherche

10 septembre 2012 1 10 /09 /septembre /2012 08:19

La politique de la ville, serait elle le détroit de Gibraltar, le cap Horn ou le raz Blanchart des politiques publiques. Et de fait, vouloir la mener à bien ne nécessiterait elle pas un capitaine ayant un Cap et une navigation ferme pour triompher des courants et des vents  capricieux.

 

Dans sa définition originelle, la politique de la ville a toujours insisté sur la nécessité d'une étroite solidarité et d’une transversalité systémique  de tous les grands ministères régaliens pour que le droit commun ne s'arrête pas aux entrées des quartiers populaires.

 

En clair, la politique de la ville, n'est et ne doit être (comme le souhaitait M Rocard) qu'une politique dérogatoire, corrective, pensée et architecturée pour donner le petit coup de pouce qui réenclenche le principe de l'égalité des chances territoriale.

 

Dans les faits, force est de constater que  cette volonté politique se heurte, depuis le début des années 1990 à la surdité des gouvernements, de droite comme de gauche. L'effort interministériel ne reste qu'une figure de style pour enflammer les nombreuses messes qui auto-prophétisent sur le sujet.

 

Et, si il est vrai qu’après trente ans de politique de la ville, le bilan, en dehors de la rénovation urbaine lancée par Jean Louis Borloo, est relativement mitigé. Même si, certaines communes, portées à bout de bras par des élus hors-normes (de gauche comme de droite) ont fait de cette action publique un levier d'oxygénation démocratique.

Il est tout aussi exact, qu’un habitant sur trois des zones urbaines sensibles vit sous le seuil de pauvreté, que les jeunes de ces quartiers représentent seulement 11 % des effectifs des contrats aidés actuellement dans le secteur non marchand et 8 % dans le secteur marchand, que le taux de chômage est en moyenne deux fois plus élevé dans les « zones sensibles » !  

 

Lors d’un Conseil des ministres, François Lamy, ministre de la Ville, a annoncé, avant la fin de l'année, la signature de conventions avec les ministères, afin de fixer les « objectifs et les engagements financiers de la mobilisation dans leurs domaines de compétence ». L'objectif est d'établir un programme d'action dédié aux habitants des quartiers « dans un cadre opérationnel garantissant son suivi dans la durée ».

 

Ces conventions interministérielles entreront ensuite en résonnance avec la réforme de la géographie prioritaire annoncée par François Lamy au début de l’été, « Ce qui importe, c'est la cohérence et la simplification  en précisant il faut concentrer les moyens là où en a besoin»  L’objectif : concentrer au lieu de saupoudrer les aides sur les quelques 750 zones urbaines sensibles ou les 2.433 contrats urbains de cohésion sociale (CUCS) aujourd'hui en vigueur. En faisant, de fait, table rase de l’esprit précurseur de la politique de la ville. 

 

Géographie et ciblage des territoires prioritaires qui rappelons nous, avez valu à Fadela Amara et à Maurice Leroy une marche arrière et un arrêt total de leur volonté de faire bouger les lignes 

 

Pour le gouvernement Ayrault, le défi n'est pas mince : les quartiers populaires attendent beaucoup de l'action du gouvernement pour faire rimer espoir et avenir. Avec un budget peau de chagrin et un personnel « politique de la ville » dubitatif, il faudra beaucoup d'énergie à François Lamy pour convaincre ses collègues que la posture critique ne suffit pas face à l'ampleur et la gravité de la crise urbaine 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Loup Dujardin
commenter cet article

commentaires