Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Jean-Loup
  • Le blog de Jean-Loup
  • : Engagé, depuis plusieurs décennies dans une démarche visant à lutter contre tous les processus d'exclusion, de discrimination et de ségrégation socio-urbaine, je suis persuadé que si nous voulons « construire » une société reposant sur un véritable Vivre Ensemble. Il nous faut savoir, donner du sens au sens, prendre le temps de la concertation et faire des propositions en adéquation avec les besoins de nos concitoyens.
  • Contact

Recherche

11 juin 2015 4 11 /06 /juin /2015 08:36

"Haaaa, là, c’est pile-poil un sujet économique… Oui, puisque notre mamamouchi de Matignon a coûté 15 000 euros aux con-tribuables, d’après les estimations, avec sa petite escapade en Allemagne pour voir un match de foot.
Est-ce une honte et un scandale ? Non dans l’absolu. Oui dans la pratique. Voici les éléments de réflexion que je voulais partager avec vous au sujet de cette polémique bien plus importante que ce qu’elle peut sembler être.

Le ridicule de Hollande faisant Paris-Tulles en voiture aller-retour…

J’avais, il y a quelques temps, dénoncé le ridicule de notre Président faisant l’aller-retour Paris-Tulles dans la journée pour ne pas prendre l’avion et ne pas risquer le courroux populaire sur les coûts engendrés, le tout pour aller voter dans sa région.
J’avais trouvé cela totalement stupide. Soit le Président vote par correspondance, soit il prend l’avion présidentiel dont c’est l’objet et assume sa fonction.

Il ne faut pas tomber dans la démagogie consistant à exiger de nos responsables qu’ils aillent forcément au camping et fasse de l’auto-stop pour leurs déplacements. Le problème vient aussi du fait que nombre de politiciens… veut faire peuple… et quand on veut faire peuple ou que l’on s’arroge le droit de décerner des prix de vertu, il faut être irréprochable.

Le problème n’est pas tant donc que Valls soit allé voir ce match avec ses gamins que le fait que son gouvernement a une dérive de plus en plus totalitaire servant à masquer une absence de résultats durables sur globalement l’ensemble des grands sujets qui préoccupent les Français.

Disons-le, le bilan de ce gouvernement, au sens large en y incluant le président de la République, est globalement nul et tend vers le zéro absolu.

L’exigence d’exemplarité née de l’austérité imposée et des leçons de morale permanentes…

On ne peut pas demander aux Français de faire des efforts, d’avoir sans cesse moins de droits, moins de possibilités et de payer de plus en plus d’impôts pour un service rendu de plus en plus mauvais, et de l’autre côté donner l’impression de se gaver aux frais de ces mêmes personnes.

Thévenoud est toujours à l’Assemblée nationale. Valls prend l’avion pour un match de foot qu’il avait sans doute très envie de voir… Cela n’est pas un drame, ce n’est même pas forcément illégal… mais ce n’est pas exemplaire.

Le problème de la vertu et des limites c’est où les met-on ? Comment les pose-t-on ? Quand peut-on utiliser l’avion et quand ne peut-on pas le faire ?

Car finalement, dans tout cela, ce qu’il manque cruellement à nos dirigeants et ce, quelle que soit leur couleur politique, c’est le bon sens de la simplicité et de l’exemplarité.

Comment Valls peut-il me parler de « justice sociale » en prenant un avion à 15 000 euros qu’il n’aurait sans doute pas dû prendre ? En réalité, notre Premier ministre n’aurait jamais dû se trouver dans cette situation car le fait même se retrouver pris dans une telle polémique montre qu’il commence tout simplement à perdre le sens des réalités quotidiennes que vivent ses concitoyens.

Être exemplaire sera une qualité indispensable pour nos prochains et futurs dirigeants. Exemplaires, honnêtes, intègres et aussi, disons-le, altruistes. Notre époque de vénalité ne peut pas engendrer ce type de dirigeants et nous ne devons pas être étonnés de ce que nous avons.

Mais les choses changent, et les époques aussi. Leur temps est désormais compté et bientôt d’autres viendront, aux valeurs profondément différentes".

Avec des femmes et des hommes redonnant du Sens au SENS, des hommes et des femmes se préoccupant de l'intérêt général, des hommes et des femmes voulant réunir ceux qui veulent un société plus JUSTE

Partager cet article

Repost 0

commentaires