Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Jean-Loup
  • Le blog de Jean-Loup
  • : Engagé, depuis plusieurs décennies dans une démarche visant à lutter contre tous les processus d'exclusion, de discrimination et de ségrégation socio-urbaine, je suis persuadé que si nous voulons « construire » une société reposant sur un véritable Vivre Ensemble. Il nous faut savoir, donner du sens au sens, prendre le temps de la concertation et faire des propositions en adéquation avec les besoins de nos concitoyens.
  • Contact

Recherche

17 février 2015 2 17 /02 /février /2015 14:22

La note de la France dégradée.....

Oui, bien évidemment, ce n’est pas Standard and Poor’s ou encore Moody’s qui viennent de sévir, non c’est plus modestement l’agence de notation Dagong qui est chinoise .

Pourtant, l’agence Dagong ne devrait pas voir ses avis marginalisés pour la simple et bonne raison que cette agence est, pour le moment, la seule à avoir une once d’honnêteté dans cet océan de mensonges que constituent les évaluations des notes souveraines des grands pays de la planète.

Il faut simplement comprendre que toute l’épargne, tout le système économique repose sur la croyance en l’infaillibilité non pas papale mais étatique des grandes économies. Vous devez saisir que tout est obligataire, c’est-à-dire que tout est « dette » ! Vos actifs n’existent pas… vous avez un titre. Un titre, qui plus est dématérialisé, n’est rien… C’est juste une vague reconnaissance de dette mais tout le monde considère qu’une reconnaissance de dette de 1000 euros signée par la France vaut 1 000 euros car la France ne peut pas faire faillite et vous remboursera vos 1 000 euros. Bon, c’est un peu moins vrai maintenant pour les reconnaissances de dette signées par la Grèce…

Si les grandes agences de notation anglo-saxonnes commençaient à dire la vérité vraie, alors c’est tout le système économique qui pourrait s’effondrer en quelques heures en raison d’un phénomène violent de perte de confiance généralisée. C’est évidemment la raison essentielle pour laquelle les agences de notation ne sont que partiellement libres de leur notation… c’est même une évidence. On peut les accuser de mal noter… mais elles sont obligées de mal noter car si elles notaient les « élèves » comme il se doit, notre Hollande (aussi sympathique soit-il) aurait une note de cancre !

Finalement, les avis les plus libres sont ceux donnés par ceux qui ne sont pas « trop » connus ou écoutés et là encore, il n’y a point de complot mais une grande logique.

C’est la raison pour laquelle vous qui lisez ces lignes saurez que l’agence Dagong pense que la France voit sa capacité à honorer ses engagements financiers diminuer en même temps qu’augmenter sa dette et son ratio dette/PIB et que se creuse encore et toujours son déficit (4,4 % du PIB en 2014) !

C’est la raison pour laquelle je vous invite à vous préparer, loin des approches conventionnelles, et à raisonner en fonction des contraintes qui nous arrivent dessus, et elles vont du logement à la robotique en passant par l’emploi et évidemment la sécurisation de notre patrimoine et de notre épargne (ce qu'il en reste).

C’est la raison pour laquelle je vous invite à avoir un lopin de terre, une maison avec un poêle à bois, un potager, des poules et beaucoup de boîtes de conserve de raviolis !

C’est la raison pour laquelle certains pourront réussir un peu à anticiper et beaucoup pas. Et c’est aussi la raison pour laquelle nous devons partager ce type d’information avec nos proches pour qu’ils prennent conscience des risques qui pèsent sur nos économies (toujours ce qu'il en reste).

N’oubliez pas qu’en juin 1940, on nous expliquait encore que l’on ne risquait rien… Pensez donc, nous avions la ligne Maginot ! En 1986, le nuage radioactif s’est arrêté à la frontière…de je ne sais plus...

L’agence de notation chinoise Dagong a dégradé lundi la note du crédit souverain de la France en devises étrangères et en devise locale de A+ à A.

« Le contexte de remboursement de la dette de la France reste stable mais problématique », a-t-on appris sur le site Internet de l’agence.

La faiblesse persistante dans l’économie française signifie que la demande de crédit dans l’économie réelle est constamment insuffisante, limitant ainsi l’effet de la politique monétaire, selon l’agence.

La France connaîtra un léger redressement à court terme, principalement grâce à la dépréciation de l’euro, les faibles prix de l’énergie et une consolidation budgétaire relâchée.

L’agence prévoit que l’économie française augmentera de 0,8 % en 2015 et de 1,2 % en 2016, contre 0,4 % en 2014.

Partager cet article

Repost 0

commentaires